Test intolérance au lactose : le Breath Hydrogen Test

Le test respiratoire à l’hydrogène (Breath Hydrogen Test) « BHT » est un test qui permet d’évaluer la digestion intestinale du lactose (sucre de lait) et de détecter une intolérance au lactose, ce syndrome se définit par l’incapacité des cellules intestinales à dégrader le lactose en sucres simples (glucose et galactose) due à un déficit en enzyme lactase.

Comment ça se déroule le BHT ?

C’est le test le plus pratiqué pour poser le diagnostic de certitude de l’intolérance au lactose, il dure de 3 à 4 heures, il est fiable et très spécifique et ne présente aucun risque. Plusieurs conditions doivent être respectées avant de faire le test : il est recommandé ne pas utiliser d’antibiotiques deux à quatre semaines avant le test et les laxatifs trois jours avant le test. La veille du test, il ne faut pas consommer de lait, ni de jus de fruits, ni d’aliments qui provoquent une hyperproduction des gaz intestinaux comme les féculents et les choux. Le patient doit être à jeun durant au moins 6 heures avant le test, mais il peut boire de l'eau à n’importe quel moment.

Après avoir absorbé 10 à 50 g de lactose ou de 200 à 350 ml de lait de vache, la personne expire dans un embout toutes les 30 minutes pour mesurer la quantité d’hydrogène expiré.

A quoi sert ce test ?

Le principe du test est simple, le lactose mal digéré au niveau intestinal subit une fermentation par les bactéries du côlon avec hyperproduction d’hydrogène qui va passer dans le sang pour arriver aux poumons. Le patient au repos ne produit pas d’hydrogène, donc toute augmentation du taux d’hydrogène expiré provient obligatoirement de cette fermentation. Plus l’air expiré contient d’hydrogène, plus le déficit en lactase est important. Dans des cas très rares, les bactéries du côlon ne produisent pas d'hydrogène même en cas d’intolérance au lactose.

Le médecin peut prescrire un test à l’hydrogène expiré en cas de divers symptômes digestifs, comme des ballonnements, des douleurs abdominales, des troubles du transit (diarrhée, vomissements) ou également en cas de suspicion d’intolérance aux d’autres sucres comme le glucose ou le fructose (sucre des fruits).

Il faut noter qu’en cas de suspicion d’intolérance au lactose, la première étape est de procéder à une exclusion complète des aliments contenant de lactose pendant 3 jours afin de voir si les symptômes s’atténuent ou non, c’est le test d’éviction. Le test d’éviction devient inutile en cas de syndrome de l’intestin irritable ou en cas de maladie intestinale connue.

Test d'intolérance au lactose