Brûlures d'estomac et intolérance au lactose

brûlures d'estomac et intolérance au lactose

Les brûlures d’estomac sont des sensations douloureuses au niveau de l’épigastre dues à l’hypersécrétion des sucs gastriques acides, l’acidité gastrique est nocive pour les parois de l’estomac et de l’œsophage (le tube digestif qui relie l’estomac à la cavité buccale), ces douleurs peuvent durer de quelques minutes à quelques heures.

L'estomac produit environ 2 litres de suc gastrique par jour. Cette production est maximale au moment des repas et en cas de jeûne prolongé. Le suc gastrique a pour rôle principal la digestion totale des protéines et la réduction des aliments solides en portions assimilables par l’intestin. La régulation hormonale de l’acidité gastrique est assurée par les cellules « G » de l’estomac qui produisent de « la gastrine » et la régulation nerveuse par le nerf « vague ».

Une augmentation de l'acidité gastrique

L’acidité gastrique augmente dans plusieurs cas:

  • L’ulcère gastroduodénal provoqué par une bactérie « Helicobacter pylori », l’utilisation prolongée des anti-inflammatoires non stéroïdiens favorise l’apparition de l’ulcère. 
  • Le reflux gastro-œsophagien dû au glissement d’une partie de l’estomac dans le thorax à travers du muscle diaphragmatique (hernie hiatale) ou à un problème de tonus du sphincter œsophagien inférieur (muscle en forme d’anneau qui sépare l’estomac de l’œsophage) qui ne se ferme pas correctement pour empêcher la remontée des sécrétions gastriques, ce qui donne des brûlures, des régurgitations et une mauvaise haleine.
  • La gastrite de stress chez les personnes anxieuses ou nerveuses.
  • Rester à jeun pendant plusieurs heures ou consommer avec exagération des aliments acides (agrumes, tomate), gras ou épicés, thé, café, boissons gazeuses… 

L’intolérance au lactose

L'intolérance au lactose peut se manifester par des brûlures d’estomac ; ce syndrome, qui est lié à un déficit en lactase (enzyme qui dégrade le lactose en glucose et galactose), augmente la production des gaz intestinaux qui provoquent des douleurs abdominales, ces maux de ventre vont créer un climat de stress ; le stress peut augmenter l’acidité de l’estomac et donner des brûlures gastriques. Il faut noter que l’intolérance au lactose associe le plus souvent des douleurs abdominales, des diarrhées et des ballonnements. 

La prise matinale à jeun des inhibiteurs de la pompe à proton comme « l’oméprazole » réduit l’acidité gastrique et protège les cellules de l’estomac. Cependant et si le diagnostic de l’intolérance au lactose est établi, la suppression des produits laitiers lactosés devient le traitement idéal. 

Il peut être également conseillé de se supplémenter en enzyme lactase, sous forme de gélules, comme le propose Lactolérance. Ceci facilite grandement les repas à l'extérieur du domicile.

Test d'intolérance au lactose