Test intolérance au lactose : la prise de sang

test intolérance au lactose prise de sang

La mesure de la glycémie peut être utilisée en cas d’intolérance au lactose, ce syndrome se définit comme l’incapacité des cellules intestinales à décomposer le lactose (sucre de lait) en sucres simples (glucose et galactose) due à un déficit en lactase.

Le test de l’intolérance au Lactose consiste à mesurer le taux de glucose dans le sang avant et après l’ingestion d'une quantité de lactose, il est conseillé de la mesurer 3 à 4 fois durant les 3 heures qui suivent l’ingestion du lactose. Une glycémie élevée indique que le lactose a été bien dégradé en glucose qui est responsable de cette élévation de glycémie, ce qui élimine le diagnostic de l’intolérance au lactose. En cas de mal digestion du lactose, le taux de glucose sanguin ne s’élève pas ou s’élève légèrement puisque il n’y a pas de glucose. 

Test chez les personnes diabétiques

Chez les personnes diabétiques, ce test n’est pas assez fiable puisque la glycémie chez eux est perturbée, le plus souvent avec des chiffres glycémiques élevés. 

Chez certaines personnes chez qui on suspecte une intolérance au lactose, la réponse de l’insuline est tellement rapide après l’ingestion de lactose qu’on ne peut pas détecter l’hyperglycémie, la normo glycémie indique que le lactose n’a pas été digéré et on conclut au diagnostic alors qu’elles ne présentent pas une intolérance au lactose (un faux diagnostic positif).

L’ingestion de lactose pour mesurer la glycémie est contre-indiquée si la prise de ce sucre a provoqué auparavant des diarrhées sévères avec déshydratation, ce qui est fréquemment rencontré chez les enfants et les nourrissons.

Ce test d’intolérance n’est pas considéré comme test de diagnostic de certitude, c’est le test respiratoire à l’hydrogène qui permet de confirmer le diagnostic de l’intolérance au lactose.

Test d'intolérance au lactose