Comprendre l’intolérance au lactose : ses origines et ses caractères héréditaires

 

L’intolérance au lactose est un trouble digestif courant, touchant des millions de personnes à travers le monde (près 75% de la population mondiale). Mais quelle est l’origine de ce phénomène et quel rôle jouent les caractères héréditaires dans son développement ? Plongeons dans les mécanismes de cette condition pour en découvrir les secrets.

Lumières sur les origines de l’intolérance au lactose et ses caractères héréditaires

Qu’est-ce que l’intolérance au lactose ?

Si vous êtes une lectrice ou un lecteur habituel de notre blog, cette notion vous est familière, mais faisons un petit rappel pour les nouveaux. 😉
L’intolérance au lactose est une condition dans laquelle l’organisme est incapable de digérer efficacement le lactose, un sucre essentiellement présent dans les produits laitiers (on le retrouve aussi dans la charcuterie). Cette incapacité résulte d’un manque ou d’une diminution de production de lactase, l’enzyme nécessaire à la dégradation du lactose pour une absorption intestinale optimale.

Origines de l’intolérance au lactose 

Évolution humaine 🐒➡️🧍‍♂️

Historiquement, la capacité de digérer le lactose était limitée aux nourrissons et jeunes enfants. Cependant, avec l’appariation de l’agriculture et l’élevage du bétail, certains groupes humains (essentiellement dans la région du Caucase) ont développé une mutation génétique permettant la production continue de lactase à l’âge adulte.

Cette mutation a évolué indépendamment dans différentes populations, notamment celles d’origine européenne, africaine et moyen-orientale. Les populations dont les ancêtres ont pratiqué l’élevage du bétail ont généralement une prévalence plus élevée de tolérance au lactose. En revanche, les groupes dont les régimes traditionnels étaient pauvres en produits laitiers ont conservé une faible capacité à digérer le lactose à l’âge adulte.

Caractères héréditaires et risques 🧬

Les caractères héréditaires jouent un rôle majeur dans la susceptibilité à l’intolérance au lactose. Les gènes responsables de la production de lactase sont situés sur le chromosome 2. Les variations génétiques dans cette région peuvent influencer la capacité de l’organisme à produire de la lactase.

Par exemple, certaines personnes présentent des mutations qui entraînent une production réduite ou absente de lactase dès l’enfance ou au début de l’âge adulte, ce qui conduit à une intolérance au lactose. Ces variations génétiques peuvent être héritées des parents et sont souvent observées dans les familles où l’intolérance au lactose est plus fréquente, par conséquent, les enfants nés de parents intolérants au lactose ont un risque plus élevé de développer la condition.

D’autres individus peuvent hériter de versions de gènes qui favorisent une production continue de lactase à l’âge adulte, ce qui leur confère une tolérance prolongée au lactose. Les populations présentant une forte prévalence d’intolérance au lactose ont souvent des antécédents génétiques communs.

Les personnes d’ascendance européenne ont statistiquement mois de chances de développer une intolérance au lactose que celles d’ascendance africaine, asiatique ou amérindienne. Cependant, même au sein des populations européennes, des variations génétiques existent, ce qui explique pourquoi certaines personnes d’origine européenne peuvent également être intolérantes au lactose.

Diagnostiquer et gérer au quotidien 🔬

Le diagnostic de l’intolérance au lactose repose souvent sur des symptômes cliniques tels que des ballonnements, des gaz, des crampes abdominales et des diarrhées après la consommation de produits laitiers. Généralement, ces symptômes surviennent dans un délai de 15 minutes à 4 heures après la consommation des aliments à risque.

Des tests de tolérance au lactose peuvent également être réalisés pour confirmer le diagnostic.

Au quotidien, la gestion de l’intolérance au lactose consiste principalement à éviter les aliments contenant du lactose ou à utiliser des substituts sans lactose. De nombreux produits laitiers sont désormais disponibles sous forme sans lactose, ce qui permet aux personnes intolérantes de profiter des bienfaits nutritionnels du lait et de ses dérivés sans les effets indésirables.

La supplémentation en lactase demeure à ce jour la meilleure méthode pour combattre durablement les symptômes de l’intolérance au lactose sans se priver de nos aliments préférés.

➡️ Cliquez ici pour savoir plus sur la supplémentation en lactase💊

Conclusion

L’intolérance au lactose est un trouble digestif complexe, influencé par des facteurs génétiques et environnementaux. Les caractères héréditaires jouent un rôle important dans sa capacité à apparaître chez un individu et sur sévérité. Comprendre les origines de cette condition peut aider à mieux gérer ses symptômes et à adapter son régime alimentaire en conséquence.

Image redirigeant vers la fiche produit du pack lactorélance 1day et le pilulier 9000

Lactolérance - by ,
4.5/ 5

Your cart

Your cart is empty.