Quels sont les aliments FODMAP à éviter ?

 

Vous souffrez ou pensez souffrir d’une intolérance alimentaire aux FODMAP, voire du syndrome du côlon irritable (SCI) ou « colopathie fonctionnelle » ? Lactolérance vous aide à redéfinir vos habitudes alimentaires, en vous présentant une liste non exhaustive des aliments riches en FODMAP, à consommer avec modération au quotidien pour un meilleur confort digestif.

 

Les aliments FODMAP : définition

L’appellation FODMAP signifie :

  • F = fermentescible
  • O = oligosaccharides (fructosanes et galactanes)
  • D = disaccharides (lactose)
  • M = monosaccharides (fructose)
  • A = and (et)
  • P = polyols

 

Certaines personnes présentent une intolérance à ces glucides que l’on nomme FODMAP et qui ont la particularité de fermenter rapidement dans les intestins. Les aliments FODMAP sont aussi variés que le blé, le poireau, le sucre blanc raffiné, le chou-fleur et les fromages frais non affinés. Certains d’entre eux contiennent en outre différents types de FODMAP, à l’instar de la pomme et de la poire qui sont composées à la fois de sorbitol et de fructose.

Or, les aliments FODMAP peuvent créer une véritable intolérance alimentaire, qui se manifeste par un inconfort digestif plus ou moins handicapant dans la vie courante. Douleurs abdominales, ballonnements, constipations, diarrhées : ressentir ces effets indésirables peut vous alerter.

En cas de doute, consultez un gastro-entérologue pour réaliser un test respiratoire au glucose ou au lactulose. L’hydrogène expiré augmente rapidement ? Cela signifie alors que vous êtes intolérant(e) aux FODMAP. Des changements alimentaires s’imposent donc si vous souhaitez limiter l’apparition de symptômes liés à la consommation d’aliments FODMAP. Vous pouvez également être sujet (te) au SCI. Dans ce cas, il est nécessaire d’effectuer une coloscopie. S’il n’existe pas de traitement adapté à la colopathie fonctionnelle, il faut toutefois éliminer différents aliments FODMAP de votre alimentation si votre confort de vie est impacté par le syndrome du côlon irritable.

 

Découvrez la liste des aliments FODMAP à limiter en cas d’intolérance aux FODMAP ou de syndrome du côlon irritable (SCI)

Parmi les aliments riches en FODMAP, on compte notamment l’ail, l’oignon, la pomme, la poire, la cerise, le lait de vache, le blé, le seigle, l’orge ou encore le miel. Dans le cadre d’un régime alimentaire pauvre en FODMAP, il est donc vivement recommandé de limiter la consommation de ces aliments, qui sont susceptibles de provoquer les différents symptômes précédemment cités.

Au contraire, de nombreux aliments sont pauvres en FODMAP et peuvent tout à fait être intégrés dans votre régime pauvre en FODMAP. C’est par exemple le cas de certains fruits (la banane, le raisin, le kiwi, le citron, etc.), légumes (la carotte, la courge, les épinards, l’endive, etc.) et produits laitiers (le lait sans lactose, les boissons végétales au soja, à l’amande et au riz, le camembert, etc.).

Prenez toutefois rendez-vous avec un professionnel de santé avant tout changement drastique dans votre alimentation. Un(e) nutritionniste vous aidera en effet à identifier les aliments FODMAP à éviter de consommer, voire à bannir de votre régime alimentaire, ainsi qu’à mettre en place un régime pauvre en FODMAP conforme à vos besoins, sain et équilibré.

 

Lactolérance - by ,
4.5/ 5

Your cart

Your cart is empty.