Il existe plusieurs test d'intolérance au lactose.
En voici quatre :

Test d'éviction

Test d'éviction provisoire des produits laitiers

Première étape : durant trois jours, évitez tous les produits laitiers (lait, yaourt, fromage, crèmes,...) ainsi que les produits contenant du lactose** (charcuterie, plats préparés, chocolat, pâtisseries, sauce, vinaigrette,...). Lisez les étiquettes de tout ce que vous allez absorber. Les mentions lactosérum, poudre de lait indique également la présence de lactose.

Après ces trois jours, notez les améliorations : avez-vous encore des maux de ventre ? Etes-vous ballonné ? Avez-vous des problèmes de diarrhées ?

Seconde étape : reprenez vos habitudes alimentaires et constatez le retour ou non de vos symptômes. Si vos problèmes digestifs réapparaissent, alors l'intolérance au lactose est probable. Parlez-en à votre médecin ou votre diététicien.

Test respiratoire

       

Test respiratoire

Demandez à votre médecin traitant un test respiratoire (appelé "Breath test"). Il se déroule généralement à l'hôpital, en laboratoire d'analyse médicale ou dans certains cabinets médicaux. Il se pratique à jeun et consiste simplement à mesurer le taux d'hydrogène rejeté avant et après absorption de lactose. Ce test prend généralement 2 heures. Le résultat est immédiat. Cliquez ici pour connaître la liste des centres de test et des professionnels de santé concernés par l'intolérance au lactose

Prise de sang

Test génétique

Avec ou sans ordonnance, vous pouvez effectuer un test génétique d'intolérance primaire au lactose. A partir d'une prise de sang, vous saurez si vous avez une prédisposition génétique à cette intolérance. En revanche, ce test ne permet pas de caractériser une intolérance secondaire, c'est à dire provoquée par une maladie, un traitement médical ou chirurgical par exemple. Son coût est relativement élevé : 140 € environ et n'est pas pris en charge par la sécurité sociale.

Boite d'essai

Test de supplémentation en lactase

Prenez une ou deux gélules de lactolérance avant de consommer un aliment qui contient du lactose (bien lire les étiquettes) ou votre pâtisserie préférée par exemple

Si vous constatez que vous digérez sans difficulté, alors votre intolérance au lactose est probable. Parlez-en à votre médecin ou à votre diététicien.

Lactolérance est un complément alimentaire à base de lactase, disponible sans ordonnance. La lactase a fait ses preuves d'efficacité depuis plus de 30 ans dans le domaine de l'intolérance au lactose.

En France, 5 millions de personnes souffrent des symptômes de l'intolérance au lactose : maux de ventre, ballonnements, diarrhées sont leur quotidien chaque fois qu'ils consomment un produit lactosé.

En plus de la gène occasionnée, les repas pris à l'extérieur sont souvent problématiques : y a-t-il de la crème fraîche dans cette sauce ? Ce croissant contient-il du lait ? Cette charcuterie contient-elle du lactose ? Quelle frustration d'être obligé de se priver d'une alimentation variée ! Il faut faire une croix sur le fromage, les yaourts, crèmes glacées, gâteaux, plats en sauce, etc.

Avec Lactolérance 4500 et 9000, vous pouvez consommer les produits laitiers comme bon vous semble, sans privation, sans désagrément, naturellement !

** Si vous suivez un traitement médical, en aucun cas vous ne devez l'arrêter, même si vos médicaments contiennent du lactose comme excipient. Parlez-en à votre médecin qui vous orientera vers le test respiratoire.