Qu'est ce que l'intolérance au lactose ?Qu'est-ce que le lactose ?

Le lactose est le sucre (ou glucide) du lait. C'est un sucre complexe, qui n'est digérable que s'il est transformé en sucres simples.
C'est l'enzyme lactase qui réalise cette transformation et rend le lactose assimilable par le tube digestif.

Qu'est-ce que l'intolérance au lactose ?

C'est l'incapacité à digérer le lactose, le glucide du lait.
L'organisme (intestin grêle) ne produit plus suffisamment de lactase, l'enzyme digestive qui décompose le lactose en sucres simples assimilables. Le lactose non décomposé va ainsi fermenter dans le tube digestif et provoquer des désagréments tels que : borborygmes (gargouillements du ventre), douleurs abdominales (brûlures d'estomac, crampes), ballonnements et flatulences, diarrhées. Parfois : nausées et vomissements, voire constipation et migraines. Ces troubles apparaissent généralement entre 15 minutes et 4 heures après ingestion (parfois jusqu'à 24 heures).

D'où vient l'intolérance au lactose ?

Chez nos ancêtres, l'organisme cessait normalement de produire de la lactase après le sevrage. Personne n'était donc tolérant au lactose à l'âge adulte !
Il y a 10 000 ans, dans les régions du Caucase où le lait a commencé d'être utilisé comme nourriture chez l'adulte, l'organisme de ces populations s'est adapté en continuant de produire l'enzyme lactase à l'âge adulte. Ces individus sont ainsi devenus tolérants au lactose.

De nos jours, 70% de la population mondiale sont toujours intolérants au lactose (50 à 80% de la population d'Amérique du Sud, 60 à 80% en Afrique noire et 95% en Asie). L'intolérance au lactose est donc "normale" à l'échelle mondiale, mais minoritaire en Europe, où, tous degrés d'intolérance confondus, les intolérants au lactose représentent environ 40% de la population.
En France, 5 millions de personnes sont gênées dans leur quotidien.